Nous privilégions {l’humain} à la finance dans la ville d’{{Orchies}}

Retour à l'accueil
Candidats

SAVARY Nadine

Adjointe à la mairie déléguée aux sports

{{SAVARY-CANTELOUP Nadine}} – {{52 ans – Adjointe au {Maire}}}{{ {{Adjointe au Maire, Vice-Présidente et Conseillère Communautaire lors des deux derniers mandats électifs}}}} Officier de l’Ordre des Palmes Académiques Je vie à Orchies, depuis 26 ans, la moitié de ma vie actuelle, et c’est là que j’ai vécu le plus longtemps. Je suis une « rapportée » mais très bien acceptée, comme disent les anciens, natifs d’ici. Je me suis très vite attachée à cette commune, j’y ai retrouvé l’ambiance de quartier de ma jeunesse (j'habitais Cité familiale à Lambersart) et ce, même si Orchies est une commune plus grande. J’ai deux filles et je me suis occupée des deux enfants de mon ex-époux comme mes propres enfants. J’ai aussi été candidate aux élections législatives de 2007 et 2012, aux élections régionales de 2010, aux élections Cantonales de 2008 et élections municipales de 2001 et 2008. Je suis membre de la Direction Nationale du PCF et de la Direction Départementale de la Fédération du Nord, tout cela sans intéressement personnel ni rétribution. J’ai fait ma carrière en tant que Technicienne à l’Université de Lille 3. J’ai toujours travaillé à temps plein tout en élevant mes trois enfants sans rien négliger, ce qui n’est pas chose facile, mais absolument indispensable. Avant d’être titularisée dans l’Enseignement Supérieur, j’ai été 8 ans sous contrat précaire et j’ai appris ce que voulait dire le terme « corvéable à merci ». En 1985, j’ai eu l’opportunité de devenir titulaire. En 1989, construction et enjeux sur l’Europe, les premières restructurations et réformes arrivent dans les universités avec les vagues de restructurations et suppressions d’emplois, en même temps d'ailleurs que les premières délocalisations dans le privé. Après beaucoup de souffrance au travail, je m’engage dans les années 1990 syndicalement. Cinq ans après, nous devenons majoritaires au sein de toutes les instances locales de l’université et nous devenons le premier syndicat. En 2003, nous étions à près de 70 % du taux de représentativité aux élections professionnelles au sein de l’université, tant nous étions engagés et œuvrions pour défendre l’intérêt des usagers et des personnels. J’ai été nommée Chevalier des palmes académiques en 2000, et en 2010, j’ai été nommée au grade d’Officier pour service rendu dans le cadre de mes diverses activités dans le service public de l’Université et de l’Education Nationale. Entretemps, en 2001, je suis sollicitée pour les élections municipales à Orchies par mes camarades communistes et je suis élue Conseillère municipale, refusant au préalable un poste que l’on m’offrait de conseillère déléguée. C’est tout nouveau pour moi et, comme il est dans mes habitudes, je m’investis pleinement dans mon nouveau mandat. En décembre 2001, suite à la démission d’une collègue conseillère déléguée, on me demande de la remplacer et je deviens conseillère municipale déléguée aux associations et j’organise le premier forum des associations qui fut un brillant succès. Quelques mois plus tard, à la création de la Communauté de Communes d’Orchies Beuvry-la-Forêt en Janvier 2002, très vite on me demande aussi de reprendre en plus la délégation des sports qui devient communautaire pour les bâtiments sportifs. Je ne suis que Conseillère Communautaire et, bénévolement, j’assume cette responsabilité. En 2006, suite au décès de mon ami et camarade Jean-Pierre Dorchies, je deviens Adjointe au Maire et Vice-Présidente déléguée aux Sports. Depuis mon arrivée en politique en 2001, je me suis toujours beaucoup investie pour ma commune et mes concitoyens, j’ai commencé par les commissions Cadre de vie et Environnement, Marché de Noël, avant d'obtenir diverses autres délégations : 1er forum des associations, assemblée générale, manifestations des clubs et des associations, remise de coupes et de médailles, soutien et prise de leur défense, etc…). Très présente à leurs côtés, ils le savent et ils me le rendent bien, l’accueil qu’ils me réservent tous en témoigne. Sans ménager mes efforts, avec très peu de moyens et sans gaspillage de l’argent de la collectivité et mettant bien souvent « ma main à la poche », j’ai su mettre en place des évènements qui comptent et sont reconnus localement dans la commune, sans jamais faire de discrimination et en y associant tous les personnes de mes commissions lorsqu’elles s’investissaient avec moi ainsi que toutes les écoles orchésiennes, quelles qu’elles soient, parce qu’un être humain est un être humain et qu’au nom de l’égalité, il doit avoir les mêmes droits. Ces événements ayant rencontré un vif succès, j’ai été chargée de mettre en place le Pass’Sports. À ma demande, j’ai mis aussi en place le sport dans les quartiers, fin août, un grand moment sportif de partage, de solidarité et de fraternité entre enfants, parents et personnel éducatif de la ville. Je me suis investie dans l'organisation de la Transfrontalière depuis 2004, qui permet parfois à 1200 enfants d’Orchies, de Villeneuve d’Ascq mais aussi de Tournai pour la Belgique et de Varna pour la Bulgarie, de se rencontrer. J’ai également emmené, en 2010, 20 jeunes de la commune en Bulgarie avec leurs enseignants, et plusieurs élus (idem pour Tournai et Villeneuve d’Ascq), cela n’a coûté que 2000 € à la commune. Je me suis aussi investie dans le comité de jumelage et de coopération avec la ville écossaise de Kelso. Avec la municipalité, j’ai porté le dossier de coopération avec Bandiagara (Mali) et le séminaire organisée en Décembre dernier. Et bénévolement, j’ai aussi travaillé à vous défendre dans la construction de la nouvelle Intercommunalité avant Janvier 2014. Mais, aussi indépendamment de ces dossiers, je me suis positionnée et totalement engagée, avec le soutien constant, au sein de la municipalité, de mon collègue Grégory Doligez, contre la fermeture de la piscine communautaire, accusée d'être déficitaire de 300.000 €. Non, garder une piscine à Orchies est un choix de politique et d'investissement éducatifs et de loisirs. Va-t-on accuser la Puebeco Aréna ou le centre Culturel du Pacbo d'être déficitaires parce que ces deux structures coûtent 668.000€ en fonctionnement et va-t-on les fermer pour cela ? Nos combats étaient aussi pour ne pas augmenter les impôts locaux et revoir le tarif des cantines à Orchies, etc… Jusqu'ici, j'ai été une élue municipale, sur qui toutes et tous à Orchies ont pu compter. Ma détermination à défendre l’intérêt général, les services publics est reconnue par tous ; une adjointe de la majorité sortante qui n’a pas accepté la stratégie électoraliste et les tractations entre le premier magistrat sortant et l’UMP, à Orchies et dans la nouvelle intercommunalité. Après avoir été consultés, les adhérents du parti communiste, du Front de Gauche et d'autres citoyennes et citoyens de notre commune en désaccord avec cette stratégie, ont décidé de présenter une liste indépendante au premier tour. Je vous le certifie, ma volonté et celles de mes colistiers sont de rétablir des relations normales et saines auprès de toutes les sensibilités politiques et auprès de la population. La présentation de notre liste, c'est : 1) d'abord, localement, la conséquence du choix par le Sénateur-Maire d’Orchies d’avoir sollicité le numéro 1 de l’opposition carté UMP pour le mettre sur sa liste. La relecture de la presse locale et régionale est éclairante à cet égard : cette personne défendait depuis des années la politique de l'UMP et, depuis 2007, celle de l'ancien président Sarkozy. 2) ensuite, au plan national, la conséquence des choix du Président actuel et de son gouvernement d’appliquer une politique d’austérité qui a l'aval de l'Union européenne libérale, une politique de droite où il n’y a pas de place pour l’humain, dans la même logique et la continuité de celle de Nicolas Sarkozy. Nombreux sont les retraités et les salariés dont les ressources et le pouvoir d'achat régressent, nombreux sont les électrices et électeurs de gauche qui ont été choqués par les votes au Sénat du sénateur-maire : POUR la dernière réforme des retraites, POUR la loi ANI destructrice des droits des salariés, de leurs conditions de travail et du rabaissement des salaires, POUR l’augmentation de la TVA, POUR l’Acte 3 de la décentralisation qui n’est autre que le copié-collé de la réforme territoriale mise en place par N. Sarkozy et qui vide le sens même de la commune et des élus de proximité, qui vide les caisses des collectivités en diminuant les ressources pour aider la population, alors qu’en temps de crise on doit répondre aux urgences sociales de celle-ci, et ne pas donner des milliards d’euros de cadeaux fiscales aux entreprises du Medef dont certaines sont au CAC 40. 3) enfin, au plan communautaire, la conséquence du choix de construction de la nouvelle Intercommunalité, avec ses ennemis d’hier devenus ses meilleurs amis d’aujourd’hui : le Député de la circonscription, le Conseiller Général de l’UMP et les maires de droite des communes avoisinantes. Un marché de dupes, où chacun se partage le gâteau. Revenons à notre liste, elle s’intitule "Pour Orchies, l’Humain d’Abord !", d’une moyenne d’âge de 39 ans dont le plus jeune candidat est âgé de 19 ans et le plus ancien de 69 ans. • Une liste intergénérationnelle, de renouveau, qui s’appuie sur les compétences des candidats, sur leur désir de participer à la vie communale, une liste où les jeunes ont une réelle capacité d’action contrairement à l’image trop souvent négative qu’on en donne. • Une liste qui met en place une politique permettant à chaque citoyen et citoyenne d’Orchies d’avoir un rôle à jouer. • Une équipe où le monde du travail et des services, dans le privé et le public, est fortement représenté pour faire entendre la voix des salariés, des sans emploi, de celles et ceux d’entre vous qui galèrent au quotidien, de celles et ceux qui sont en souffrance, ou sont frappés par les aléas de la vie. • Une liste de large rassemblement, à l’image de notre commune, où l’enseignant de l’école à l’Université, l’éducateur, les personnels de santé, l’artisan, le commerçant, l’entrepreneur apportent savoirs, intelligence, compétences et engagement au service de tous. • Des candidates et candidats dont les responsabilités professionnelles, les mandats électifs qu’elles et ils exercent (syndical, prudhommal, associatif…) témoignent de leur engagement civique et citoyen. • Une liste où les seniors, par leur expérience, la connaissance qu’ils sont de leur ville et des aspirations de leur génération et des générations qui leur succèdent, sont à même de rendre leur ville et la vie de ses habitants plus belles, plus justes et plus solidaires. Concernant nos anciens, nous sommes particulièrement honorés d’avoir le soutien de descendants de Résistants orchésiens qui ont lutté pour la liberté et l’indépendance de la France, ici, dans notre région, aux heures sombres de l’occupation nazie. À ce titre, nous sommes également fiers de présenter plusieurs candidats issus de ces familles. • Une liste soutenue par le Front de Gauche, qui rassemble des adhérents du Parti communiste, du Parti de Gauche, des syndicalistes, des militants associatifs, des hommes et des femmes sans étiquettes politiques, venus nous rejoindre sur des valeurs et un programme partagés. • Une liste dont les candidates et candidats n'hésiteront pas à dénoncer les choix politiques austéritaires des grandes banques et du grand patronat, malheureusement relayés par le gouvernement actuel, qui précarisent toujours plus les salariés, appelés toujours plus à « se serrer la ceinture ». • Une liste dont les candidats, une fois élus, s’opposeront aux choix politiques destructeurs des libertés fondamentales des communes et des services publics.

Les autres candidats

Recevoir l'infolettre de la campagne :

Vidéos RSS
Front de Gauche

La liste Pour Orchies : l'Humain d'Abord Rassemble des citoyens, des militants associatifs, des syndicalistes, des femmes et des hommes attachés aux vraies valeurs de gauche et écologiste, des militants du Parti Communiste Français, du Parti de Gauche, membres du Front de Gauche.